Le projet : En quoi consiste votre projet ?



Un projet ouvert, écologique et responsable interrogeant à son échelle, différents enjeux planétaires.

40 000 km en vélos couchés, 5 continents et 30 pays traversés durant 3 années.

Un travail de recherche sur les notions de système D, d’objet libre et d’artefact au 21ème siècle.

Une production d’images, d’installations, de performances, de sculptures et d’objets artistiques.

Une diffusion sur le Web, plusieurs réalisations audiovisuelles et éditions sur notre périple.

Une aventure où s'entremêlent nature et technologie, l'occasion de questionner l’adaptation de l’homme à son environnement.




Le projet Geocyclab connecte nos passions communes en trois pôles principaux :

Faire l’expérience d’un voyage de trois ans autour du monde en vélos couchés.

Le voyage est avant tout un choix de vie. Le choix de vivre une aventure et d’écouter notre désir de découverte, d’expériences, de rencontres et de partage. C’est dans cet état d’esprit que nous entreprenons de faire un tour du monde en vélos couchés, avec une autonomie matérielle et un équipement spécialisé afin de réaliser différentes recherches et expérimentations.



Mettre en place un laboratoire mobile de recherche sur les "objets libres" et les "systèmes D".

La révolution numérique conjuguée aux différentes crises économiques, voit l’émergence d’une pensée du Libre qui s’exprime essentiellement par l’apparition des licences libres et ouvertes (open source, creative commons...). Le Libre implique une diffusion gratuite du (ou des) savoir(s) permettant la production d’outils réels ou virtuels. Il en découle l’émergence d’un nouveau modèle économique basé sur le partage des connaissances, et qui commence à s’appliquer à la production d’objets.

Au fil de notre expédition, nous entreprenons un travail de recherche et de réflexion autour des notions de Système D, d’Open Source et d’Objet libre que nous pourrons découvrir et expérimenter directement sur le terrain. En adoptant une posture d’artistes-chercheurs, nous utiliserons notre laboratoire mobile pour référencer, décrire, et diffuser sous licence libre les plans de dispositifs de facture artisanale susceptibles d’améliorer le quotidien de chacun.

Concevoir et alimenter quotidiennement un atelier nomade de réflexion et de création artistique.

Selon nous, si le voyage était un lieu, il serait celui de la connaissance et de la découverte, il nous paraît alors judicieux d’y installer notre atelier. Cet «atelier mobile» se trouve donc au coeur, et non plus à coté des événements.
C’est en nous imprégnant directement de la vie de cet atelier virtuel que naîtra une série de réflexions, d’installations et de performances, comme autant d’exercices de création plastique, et audiovisuelle.


Le financement: Pourquoi avez-vous besoin de soutien ?

Selon notre budget prévisionnel, le kilomètre ne revient qu'à environ 1,32 euros (0,66 euros par personne) En multipliant ce chiffre par 40 000 (km)... Vous vous rendez rapidement compte que cela monte très vite, très haut !

Cette somme comprend nos dépenses quotidiennes pour trois ans, l'achat du matériel, mais aussi les frais de santé (vaccins) et administratif (faux frais, assurances, visas...). Malheureusement, notre modeste porte-monnaie ne peut assurer que le tiers du total de nos dépenses.

En ce moment même, nous démarchons activement mécènes et sponsors pour obtenir un coup de pouce financier. Cependant, pour être cohérents avec le thème de nos recherche sur l’univers du libre, il nous paraît évident de solliciter un soutient solidaire ouvert à tous, tel que le propose Octopousse.

L'auteur : Qui est derrière ce projet ?

Nous sommes deux amis quimperois, Barth et Fanch. Issus de formations artistiques nous jouons depuis quelques temps sur un même terrain, et à force de rencontres et de discussions, l’idée de travailler ensemble sur des problématiques communes s’est vite imposée.

L’un passionné par l’image, l’autre par le son, amis de la science et de la nature, bidouilleurs de nouvelles technologies, nous aspirons tous deux au statut d’artistes-chercheurs.

L’association de nos compétences nous permet d’approfondir nos recherches et de développer un questionnement au sujet des différentes adaptations de l’Homme à son environnement, qu’il soit naturel, artificiel (technologique), social ou culturel.

Fanch Dodeur - Plasticien, musicien - www.fanchdodeur.fr

Barth Péron - Créateur multimédia - www.barthperon.fr

En savoir plus

Publié le en Bretagne dans Voyage.

Collecte de fonds terminée le .