Le projet : En quoi consiste votre projet ?


C’est en plein centre du Vietnam, près de la ville de Hué que notre groupe va orienter son aide. Les sampaniers sont des pêcheurs depuis plusieurs générations qui vivent tant bien que mal de leur activité.

Afin de les aider, l’état Vietnamien leur a offert des terres, avec pour seule condition la construction de logements « en dur » sur ces emplacements.


A l’image de l’an dernier, l’ESTACAIDE part avec 12 étudiants qui pourront travailler dans le village afin de participer aux constructions. Plusieurs projets sont prévus pour améliorer les conditions de vies des Sampaniers. En 2012, l’ESTACAIDE a apporté la main d’œuvre et permis le financement de diverses actions : Construire 2 maisons, Rénover une école maternelle, Rénover la clôture autour du dispensaire. Nous espérons en faire au moins autant cette année.

Les sampaniers nous attendent donc pour les aider à la construction d’un maximum de maisons, pour la rénovation de l’école maternelle du village, pour la construction d’un système de protection du dispensaire et enfin pour le développement du projet de protection de l’environnement de la commune. Mais ils nous attendent aussi pour animer la vie locale.
Nous comptons mettre à profit nos connaissances scientifiques pour proposer aux enfants comme aux adultes des ateliers d’éveil aux mathématiques et à la physique.

Le site internet de notre association

Le financement: Pourquoi avez-vous besoin de soutien ?

Nous avons besoin de soutien financier pour financer la matière première et la construction des maisons et autres projets.

Voici une idée du budget prévisionnel
Construction de 2 maisons : 2 500 €
Aménagement de la maison des affections : 6 500 €
Parking du dispensaire : 2 500 €
Allée couverte de l’école primaire : 6 300€

L'auteur : Qui est derrière ce projet ?

Nous sommes 13 étudiants à participer à se projet.
Voici quelques motivations des membres du bureau de l'association :

Claire Bregman (3e année ESTACA), Présidente de l’ESTACAIDE :

Effectuer un projet de solidarité internationale est pour moi une évidence, quand j’étais petite je voulais « guérir la planète et changer le monde » puis je me suis rendue compte qu’on ne pouvait pas aider le monde entier mais, petit à petit, les choses peuvent changer. C’est donc sans hésitation que je me suis lancée dans cette aventure. J’aimerais soutenir et améliorer les conditions de vie d’une population, rendre leur quotidien plus facile à vivre. Ce sera aussi l’occasion de découvrir un pays, une culture différente, partager mes connaissances et échanger avec ces personnes, et je pense qu’un projet tel que celui-ci m’apportera énormément sur le plan personnel.

Anne Karpeltzeff (3e année ESTACA), Vice-présidente de l’ESTACAIDE :

J’ai énormément de plaisir à reprendre les rênes de l’ESTACAIDE et du projet Vietnam cette année.
Nous avons d’ailleurs beaucoup de chances d’avoir pu réunir une équipe motivée, soudée et très entreprenante pour assurer la pérennisation d’un projet entrepris depuis deux ans déjà.
Sur le plan personnel, je suis très responsabilisée sur le fait de mener un tel engagement tout au long de l’année, chercher les fonds nécessaires et être la représentante de toute une équipe et de ses ambitions.
Surtout, je suis sure que nous aurons l’exclusivité de vivre une expérience humaine inédite et un enrichissement culturel hors du commun en réussissant à emmener ces douze personnes au Vietnam afin de permettre l’amélioration des conditions de vie de familles de Sampaniers.