Le projet : En quoi consiste votre projet ?

INTERFRICHES
EXPÉRIENCES ARTISTIQUES DU XXI SIÈCLE EN TERRITOIRE INDUSTRIEL
28-30 septembre 2012


Après deux premières éditions réussies, le collectif ÖDL souhaite investir le bâtiment 75 de la friche DMC de manière plus visible et rendre pérenne une manifestation à la croisée des arts plastiques et du son, associée à une réflexion autour des conditions de la modernité, baptisée INTERFRICHES. Il s’agit donc d’une volonté propre à rendre davantage visible les actions du collectif mais aussi et avant tout la richesse patrimoniale de Mulhouse sous l’angle de la création contemporaine.

Ayant respectivement eu lieu les 9 octobre 2010 et 28 avril 2011, les premières manifestations se sont concentrées sur un seul jour et proposaient de confronter des esthétiques diverses autour des musiques, du traitement sonore opéré par les arts plastiques et la convivialité. La programmation du collectif a toujours pris soin de croiser ces genres tout en offrant au public des artistes issus du collectif ou locaux et des artistes à rayonnement international.




Le financement: Pourquoi avez-vous besoin de soutien ?

Le collectif ÖDL a toujours eu à coeur de trouver des leviers d'auto-financement pour la réalisation des projets qu'il met en oeuvre. Avec ce nouveau projet, il souhaite trouver de nouvelles voies vers l'autonomie tout en construisant un rapport singulier et privilégié avec le public.
Si le collectif perçoit une subvention publique, cette dernière ne suffit pas à mener de front des projets artistiques liés au collectif, le maintien d'une programmation de saison et l’organisation d'un événement de l'ampleur d'Interfriches.
Pour le moment aucune ne prenait en compte sa spécificité socio-culturelle. C'est ce que le collectif propose avec Interfriches. Et nous pensons qu'il existe de nombreux Mulhousiens (mais pas uniquement) qui sont attachés à ne pas laisser cette superbe friche industrielle aux seules mains du commerce et de la spéculation immobilière !
Un projet artistique concret et exigeant doit pouvoir y trouver sa place, tout naturellement.

L'argent récolté servira à couvrir les frais généraux liés à l'organisation d'une telle manifestation, tels que :
- frais de transports ;
- accueil et logement des artistes ;
- communication (impression, matériel) ;
- fonctionnement technique (régie son, régie générale).

Toutes les personnes impliquées dans le montage de cet événement sont et resteront bénévoles. Les dons perçus par l'entremise de Octopousse ne serviront aucunement à rémunérer les membres du collectif.

L'auteur : Qui est derrière ce projet ?

http://ödl.org/site

Présentation
Né de la fusion de deux associations à la programmation complémentaire et issues du bâtiment de la Verrerie, fermé durant l’été 2008, le collectif se donne depuis cette date comme objectif de fédérer les pratiques de ses membres tout en proposant tout au long de l’année des événements qui prennent la forme d’espaces temporaires de convivialité refusant la facilité. Ces événements prennent le plus souvent la forme de concerts et installations sonores, mais aussi de projections, d’expositions et de lectures. Le collectif a à cœur de décentrer l’offre culturelle vers une programmation exigeante tout en proposant de multiples points d’accès pour les rendre accessibles au plus grand nombre : faible prix d’entrée, communication soignée, collaborations régulières avec des artistes invités, accent mis sur la convivialité.

La convivialité
Il est aujourd’hui coutumier de lire cet adjectif au cours des programmations culturelles qui émaillent nos calendriers. Pour notre collectif, il s’agit plus que d’un simple adjectif accrocheur. Il est au cœur même de notre action au sein de la cité et de nos comportementaux citoyens en tant que membre d’une association. Créer un espace de réflexion qui soit aussi l’occasion de faire se rencontrer des publics variés au sein d’un espace exceptionnel est une bonne opportunité pour fédérer des publics disparates.

La friche comme expérience artistique
Dès ses débuts, le collectif a investi les nombreuses friches industrielles qui émaillent la ville de Mulhouse. Les membres d’ÖDL sont Mulhousiens, attachés à ce territoire particulier et travaillent sur ces espaces vacants depuis de nombreuses années. Ce travail s’articule sur les notions d’expérience et d’expérimentation : l’expérience de vie commune autour du réaménagement d’une friche en atelier de travail (jusqu’en 2008) ; expérimentation artistique déclinée dans le travail personnel des membres du collectif ou par les artistes invités. Il n’est pas exagéré de dire que sans les friches industrielles, le collectif ÖDL n’existerait pas sous cette forme et que le choix de Mulhouse est constitutif de sa raison d’être. C’est pour ces raisons qu’il présente aujourd’hui une version plus ambitieuse d’Interfriches.

Publié le en Alsace dans Musique.

Collecte de fonds terminée le .