Le projet : En quoi consiste votre projet ?

OBJECTIF ATTEINT !
–>L'imprimeur a reçu notre roman, impression en cours !!!

Objectifs secondaires :

- Permettre de financer les contreparties de tous ceux qui nous soutiennent (posters, marques pages, photos, frais postaux...)
- Permettre de financer nos stands lors des conventions (à venir : Japan Expo, Geek Faeris, Paris Manga, Toulouse Game Show !)
- Permettre de préparer le second tome ! (écrit à 66% !)

Plus nous aurons, plus le futur des héros de la Force sera radieux !!
Nous comptons toujours sur vous tous, les jedi !


En quoi consiste ce projet ?

Ce projet a pour but d'imprimer au format livre de poche une histoire : Les Héros de la Force

Qu’est-ce que les héros de la Force?

EDIT 29/06 : interview où, à partir de 13 minutes, je parle des Héros de la Force !



Il s’agit d’une histoire, d’une saga, se voulant plutôt ambitieuse puisque couvrant près de 60 ans d’histoire dans la galaxie Star Wars, de l’épisode 2 à la fin de la guerre des Yuuzhan Vong, en passant par la Guerre Civile Galactique et toute la période le la Nouvelle République.

voici une courte présentation en vidéo :




Il est en prépublication sur un site dédié :
fiction heroica


La Saga des Héros de la Force se concentre sur deux jeunes Jedi, passant de padawan à chevalier, qui luttent dans la galaxie, survivent, et participent à de nombreuses batailles sur d’innombrables mondes différents, issus des films comme de l’Univers Étendu. Ils rencontrent beaucoup de personnages connus, tirés des films ou de l’Univers Étendu.

HDLF est un projet associatif, c'est à dire que tous les tomes seront vendus en conventions, et que les auteurs n'y gagneront rien dessus.




Une histoire à lire ? Oui ! À la base une fanfiction, on aimerait en faire profiter tout le monde, notamment par le biais d’un roman au format poche, car nous savons que de nombreuses personnes ne peuvent pas lire sur un écran 400 pages !

400 pages ? Oui ! Sont déjà écrit plus de 400 pages en 20 chapitres.




Autre chose ? Oui, une BD a vu le jour sur ce projet. Mais ici, notre objectif de 500 euros concerne bien uniquement le roman ! Cette BD est liée au succès dudit roman, sans roman bientôt pas de BD un jour ! En parlant de succès, cette histoire a été disponible sur le forum de Starwars-universe, et avait rencontré un bon succès.

Un extrait de la BD tout de même:







Pour terminer, voici un aperçu du roman en lui-même :



Nous nous enfoncions dans l’entrepôt, nul doute que la Selkath s’était réfugiée loin du combat. Alors que l’on courait, un speeder nous dépassa, continuant de tirer sur quelques autres mercenaires qui fuyaient en vain.

Un frisson me parcourut l’échine, et je m’arrêtais, en même temps qu’Alex. Mon regard fut attiré par une silhouette en haut d’une pile de caisses de marchandises. En haut des douze mètres, cette silhouette noire que je connaissais déjà empoigna un lance-roquette qu’il mit à son épaule droite. Rapidement, sans vraiment viser, il tira. La roquette fila droit sur le speeder devant nous en un sifflement strident, avant d’exploser en une boule de feu éblouissante.

Grâce à la Force, ou juste à la chance, je m’étais abaissé à temps pour éviter qu’un débris de fer ne me coupe la tête. Je sentis les quatre mercenaires mourir instantanément. Je n’avais rien pu faire d’autre que regarder.

Alex se releva avant moi, et serra son sabre laser. Mon attention se reporta sur le mystérieux assassin. Ce dernier laissa tomber son lance-roquette et se redressa. De là-haut, il semblait vouloir nous dire que nous étions très inférieurs à lui. Il nous provoquait.
– Alex, laisse-le-moi, va chercher la Selkath, fis-je en me redressant lentement.
Mon ami se retourna, et remarqua dans mes yeux des intentions pas tout à fait Jedi, mais il me laissa faire. Il jeta un dernier regard à l’homme vêtu de noir, puis se remit à courir vers le fond de l’entrepôt.
Je levai la tête. Il était toujours là. Il m’attendait. J’utilisai la Force pour percevoir ses intentions, mais je me heurtai à un mur… ou plutôt un vide… une sensation très étrange. Il ne semblait pas porter d’arme, je pensais pouvoir l’attaquer rapidement et le contrôler, maintenant que j’avais mon sabre bien en main.




Je m’élançai en avant puis sautai en hauteur en m'appuyant de mon pied droit sur une caisse de marchandises pour aller plus haut. J’arrivai presque à sa hauteur quand à son tour il s’élança en avant, avec une vitesse et une force que je n’avais vues qu’en Rocka.
Je me crus un instant à un match de gravball : le choc fut brutal et me coupa le souffle. Sous sa grande cape noire, cet homme portait une sorte d’armure blanche osseuse très résistante. Tandis que je commençais à retomber en arrière, il se repositionna à la verticale en s’appuyant rapidement de ses mains sur mes épaules, puis, les pieds joints, il me flanqua un coup sec à l’abdomen. Alors qu’il se servait de ce coup pour pouvoir rejoindre une autre pile de caisses, je tombais rapidement et heurtai lourdement le sol. Ma tête percuta violemment le durabéton et je commençais à sombrer dans l’inconscience.

Poussant quelques plaintes de douleur, les yeux quasiment fermés, je parvins tout de même à entendre des pas qui s’approchaient. Ces pas étaient lents, à la fois silencieux et lourds. Une démarche qui inspirait déjà de la crainte.

Serrant les dents, je me forçais à entrouvrir un œil en direction des pas qui s’étaient arrêtés à… à peine deux mètres. Je relevai légèrement la tête, dévisageant toute sa silhouette une nouvelle fois. Pour moi, cela ne faisait aucun doute : l’homme qui se cachait derrière ce masque osseux ne devait être qu’un Sith pour pouvoir me vaincre si facilement, sans même sortir une arme. Après tout, on nous avait appris que les Sith allaient toujours par deux depuis des millénaires, et que Obi-Wan Kenobi en avait tué un huit ans plus tôt… C’était peut-être le second.

Le Sith se retourna, et s’en alla l’air de rien, alors qu’autour de nous encore, des tirs de blaster fusaient. Sans un mot, sans explication, sans raison, il me laissa là, sur le sol, me tordant encore de douleur, vaincu.



Le financement: Pourquoi avez-vous besoin de soutien ?

Pour couvrir ce projet associatif, nous avons besoin de 500 euros. Cela correspond aux frais d'impression.


Combien d’exemplaires seront imprimés ? Eh bien ça dépendra du succès de ce projet ! Nous partons sur 100 exemplaires de 250 pages. Si nous en avons les moyens, il s’agira de 100 exemplaires de 400 pages. et si nous avons un succès énorme, nous pourrons faire 200 exemplaires ou plus, ce qui réduira notamment le coût de revient de chaque tome et donc d’établir un prix de vente plus faible.

Où me procurer ce roman une fois que le projet a abouti ? Dans des conventions type Japan Expo, Toulouse Game Show, et beaucoup d’autres un peu partout où BelXander et moi-même iront.


L'auteur : Qui est derrière ce projet ?



Qui sont les auteurs au fait ?

BelXander et Loïc Solaris!

Ce projet a débuté lorsque deux amis ont décidé de se lancer dans l’écriture d’une histoire commune. Loïc Solaris et BelXander sont des écrivains à leurs heures perdues, qui ont bien d’autres projets plus originaux destinés à être publiés un jour ou l’autre. Loïc Solaris a notamment écrit la version roman du célèbre webcomic Dragon Ball Multiverse. Il a scénarisé plusieurs fan-manga dbz sur le site Fan-manga-dbz.com (Ankoku : Metotsu ; Legacy of Gohan...) et est parfois aide scénariste dans le manga FullMoon, édité par Amilova.com, dessiné par sa femme et son beau frère. BelXander a développé Stargate SG-20, une autre grande saga appréciée disponible sur quelques forums. Il a beaucoup participé à des sous-titres de série TV notamment sur U-Sub.