Le projet : En quoi consiste votre projet ?

Une éducation citoyenne, humaniste et innovante en Anjou !

Ouverture en septembre 2013 !






L'Institution Maria Montessori, qui accueille les enfants de 3 à 15 ans, a pour objectif de rompre avec la tradition d'une scolarité triste où le savoir vient d'en haut et dont l'élève devient un consommateur passif.

Fort du soutien de nombreuses familles, d’associations d’enfants à particularité et de professionnels de l’enfance, notre établissement privé hors contrat fait le pari d’une scolarité où le plaisir d’apprendre se conjugue avec autonomie, exigence et sens de l’initiative.

Basé sur la pédagogie Montessori, qui a fait ses preuves depuis près d’une centaine d’années et qui est mondialement dispensée, l’enseignement de l’Institution Maria Montessori se veut collaboratif et participatif : l’élève est placé au coeur des apprentissages et construit son savoir en fonction de sa compréhension personnelle et de son intelligence émotionnelle.

Si nous voulons sortir de l’actuel modèle économique mondial qui s’essouffle, il nous faut repenser intégralement la manière dont l’homme fait ses premiers pas dans le monde des adultes.

A l’Institution Maria Montessori, nous voulons ouvrir ce chantier éducatif en Anjou pour participer à la naissance des femmes et des hommes de demain, qui mèneront le monde vers moins de compétition mais plus de collaboration, vers moins d’individualité au profit de la solidarité, vers moins de peur au profit de la confiance, vers moins de répression mais plus de participation, vers moins de consommation mais plus d’action.

Notre projet d'établissement en bref :





Confiance et Plaisir
Les éducateurs proposent aux enfants des situations d’apprentissage concrètes qui leur donnent confiance et leur permettent de développer leur potentiel, de croire en leurs compétences et d’affirmer leurs richesses. Ces projets nourrissent leur curiosité et stimulent leur joie d’apprendre. Ainsi les mathématiques peuvent être étudiées dans le cadre de la construction d’une cabane ou dans celui de la gestion réelle d’un budget. De la même manière, l’école s’ouvre régulièrement sur l’extérieur et permet aux élèves de vivre l’enseignement de l’histoire à travers la découverte du patrimoine angevin.





Autonomie et Responsabilité
La construction du savoir par l’expérimentation et la manipulation, favorise l’autonomie de l’enfant et l’aide à structurer sa pensée et son discours. La liberté d’action favorise chez lui l’émergence de projets, d’envies qu’il peut concrétiser avec l’aide de l’équipe éducative. Les travaux de groupe permettent à chacun de mettre en oeuvre ses compétences et d’élaborer des stratégies d’action efficaces. Les élèves sont responsables de leur lieu de vie : ils ont donc en charge les tâches de secrétariat, de ménage, de décoration, d’aménagement...




Collaboration et Solidarité
Le système de notation est humiliant et non performant. A l’Institution Maria Montessori, pas de notes, pas d’évaluations et pas de devoirs à la maison. On travaille beaucoup et sérieusement tout au long de la journée et on apprend en faisant ! Ainsi libéré de la contrainte des évaluations et des notes, l’enfant ne subit plus la compétition et s’intègre dans un monde où l’exigence par rapport à soi-même est plus importante que les comparatifs. Il est invité à travailler en équipe avec ses camarades mais également en réseau avec le tissu associatif pour mettre en place des projets collaboratifs, solidaires et intergénérationnels.


Vous pouvez lire notre projet pédagogique complet sur notre blog : http://college-montessori-angers.eklablog.com

Le financement: Pourquoi avez-vous besoin de soutien ?

Si nous voulons réellement innover et trouver un chemin éducatif totalement repensé, nous devons avoir une liberté totale dans nos actions et dans la mise en oeuvre de notre projet pédagogique.

Pour garder cette liberté, l’Institution Maria Montessori est un établissement privé hors contrat, dont les fonds, assurant son fonctionnement, sont uniquement privés. Il s’agit principalement des frais de scolarité assumés par les familles.

Les dons sont donc très importants pour assurer l'achat de matériel, de mobilier qui permettront aux élèves de bénéficier de conditions de travail honorables.

La collecte d'argent sur Octopousse servira à acheter du matériel pédagogique et notamment du matériel scientifique Montessori. Ce matériel, fabriqué par un nombre très limité d'entreprises en Europe qui respectent des conditions de travail éthiques et responsables, coûte extrêmement cher. Pour équiper complètement une "classe" (qu'on appelle "ambiance" chez Montessori), il faut envisager dépenser environ 5 000 à 6 000 euros.

A l'Institution Maria Montessori, nous avons deux ambiances à équiper intégralement.


L'auteur : Qui est derrière ce projet ?


Laurence Paré est professeur certifié de Lettres Modernes et enseigne depuis presque 10 ans. Passionnée de pédagogie et sensible aux élèves décrocheurs ou en difficulté, elle a toujours eu à coeur de trouver des méthodes différentes pour ne plus apporter le savoir aux jeunes mais les aider à construire le leur.

Depuis 20 ans, elle porte en elle le projet d’une école vivante où l’enfant, naturellement curieux et passionné, serait entendu dans son désir d’apprendre, sans règles posées arbitrairement pour satisfaire le seul bien-être de l’adulte.

Lassée de vider la mer à la petite cuillère dans un système éducatif rigide et dépassé, ayant vécu l’instruction en famille avec ses deux aînés, Laurence Paré a entrepris en 2012 de créer cette institution pour la rentrée 2013. En rencontrant des parents très motivés qui lui ont accordé leur confiance, elle a su qu’elle n’était pas la seule à rêver d’une autre éducation.

De nombreux bénévoles se sont réunis autour de ce projet et ont fondé l'association à but non lucratif L'Arbre des Savoirs pour matérialiser cette école. Elle compte aujourd'hui plus de 70 membres, familles d'élèves ou simples sympathisants.




Nathalie Le Bricon accompagne le projet depuis ses balbutiements. Elle s'intéresse de longue date aux questions d'éducation et de pédagogie. Pourquoi certains enfants sont-ils adaptés au système éducatif français actuel, et d'autres pas? Pourquoi les élèves manquent-ils si souvent de confiance en eux? Le succès scolaire est-il un gage de réussite à l'âge adulte? Ce sont autant de questions auxquelles elle réfléchit depuis qu'elle a accompagné de nombreux enfants en échec scolaire et enseigné en Allemagne.

Maman de trois enfants, elle s'est également investie dans l'aide à la parentalité. Aujourd'hui professionnelle de la culture et du patrimoine, elle s'inspire au quotidien de la pédagogie Montessori pour aider les enfants à découvrir les richesses qui les entourent.

Nathalie est la présidente de l'association l'Arbre des Savoirs, dont le but est de créer l'Institution Maria Montessori et de faire renaitre chez les élèves le plaisir d'apprendre




Stephane ROUILLER a 43 ans, il est cadre commercial. Il fait partie des membres fondateurs du projet et participe activement, depuis sa création, à la gestion de l'association l'Arbre des Savoirs en tant que secrétaire.

Père de quatre enfants précoces, il milite également pour une pédagogie alternative au sein de l'association Léonie depuis 2009.

Engagé depuis le début aux côtés de Laurence PARE pour que l'institution Maria Montessori ouvre ses portes à Angers, il souhaite raviver la flamme qu'il a vu s'éteindre petit à petit dans les yeux de ses enfants.







Charlène Dupré est professeur des écoles et se questionne depuis toujours sur la manière de concevoir l’accompagnement des enfants dans leur scolarité pour répondre au plus près aux besoins de chacun.

Mère de 3 enfants, elle vit depuis 5 ans l’instruction en famille, se forme à la pédagogie Montessori et s’intéresse à tout ce qui, de près ou de loin, contribue à un plus grand respect de l’enfance.

Ces expériences enrichissantes l’amènent à imaginer une autre école… Une école davantage centrée sur la Vie et sur l’enfant.

Publié le en Pays de la Loire dans Social.

Collecte de fonds terminée le .